Concilier espace personnel et bureau professionnel dans le même logement ne va pas de soi. Aménager un espace exclusivement dédié au travail est essentiel pour ne pas se laisser envahir. Découvrez nos conseils pour bien travailler depuis la maison !

Pour bon nombre d’entre nous, le chamboulement majeur de ces derniers mois a été l’irruption du télétravail. Du jour au lendemain, sans que cela ne soit prévu ni souhaité, notre logement est également devenu notre lieu de travail, et nous avons dû improviser un espace bureau à domicile, souvent dans un espace réduit.

Si cette nouvelle donne permet d’échapper aux heures de transport en commun ou en voiture, l’absence de toute séparation physique entre chez-soi et emploi implique certains problèmes et défis.

Le risque du travail à distance est de laisser la vie professionnelle empiéter sur la vie privée, et réciproquement. La limite devient floue. Pas facile de s’autodiscipliner, gérer son temps et de rester concentré avec la tv, le frigo et le téléphone a portée de main.

Et inversement, pas évident de débrancher du boulot le soir venu, d’autant plus quand on n’est pas vraiment supposé sortir de chez soi.

Aménager un espace séparé

Le « truc » consiste à recréer, autant que possible, un cloisonnement entre travail et repos. Et cela passe forcément par l’aménagement d’un espace complètement et exclusivement dédié au travail.

Bien sûr, tout le monde n’a pas à disposition une chambre séparée qui puisse être aménagée en bureau. Ces lignes sont écrites dans une pièce qui sert à la fois de chambre à coucher, de salon et de salle à manger. L’espace de travail n’a pas besoin d’être une pièce a part – ce peut être une petite table d’angle – tant qu’il est aussi distinct du reste du logement que possible.

Rejoindre votre espace dédié, aussi petit soit-il, vous aidera à vous mettre votre mode « travail » puis à déconnecter totalement une fois l’ordinateur éteint et la chaise repoussée.

Ne pas se laisser envahir

Sur votre bureau, ne gardez que l’essentiel. Rappelez-vous que « less is more ». Résistez aux bibelots designs et finalement inutiles. Votre bureau doit être fonctionnel, pas « instagramable ». Disposez tout ce dont vous avez besoin pour travailler efficacement à portée de main, et rien d’autre.

Fort heureusement, pour la plupart d’entre nous, l’ordinateur et son écran ont pris la place des dossiers physiques, et le besoin d’espace de rangement se limite généralement à quelques paperasses et une imprimante.

Dans tous les cas, ne vous laissez pas envahir. Archiver, oui, mais désarchiver surtout ! Préférez une ou deux caisses avec ou sans roulettes ou rangez facilement les dossiers et l’ordinateur sous le bureau, plutôt qu’un tas en vrac sur la table ou par terre.

Évitez par-dessus tout de disperser vos dossiers et autres paperasses « boulot » dans l’appartement – pouvoir prendre son laptop et son travail sur le canapé ou dans le lit peut être agréable au début, mais votre travail risque vite de parasiter votre vie personnelle, sans parler des problèmes de concentration personnelle ou de surchauffe de l’ordinateur. Idem pour la table de la salle à manger ou de la cuisine.

Si toutefois vous devez utiliser quotidiennement votre table de travail pour d’autres usages, refermez et rangez vos dossiers chaque soir, ne laissez rien trainer. Si vous utilisez votre ordinateur personnel, fermez toutes les fenêtres et applications professionnelles. D’une manière ou d’un autre, sortez psychologiquement de votre espace de travail.

Être bien assis

Si l’achat d’un bureau est souvent superflu, il est plus compliqué d’improviser un fauteuil de bureau vraiment adapté. Être bien assis est primordial. Si vous devez ne faire qu’un seul achat, investissez dans une chaise assez confortable pour y passer huit heures par jour.
Dans l’ensemble, le poste de travail devrait être aussi ergonomique que possible : un écran d’ordinateur placé à hauteur du regard ; un siège à l’assise et au dossier réglables (idéalement); une lampe de bureau avec éclairage direct sur le plan de travail mais qui ne se reflète pas sur l’écran. Si vous multipliez les conférences et réunions à l’écran, vous aurez vite les oreilles qui surchauffent. Offrez-vous donc un bon casque audio (et selon les envies et les portefeuilles, optez pour du bluetooth avec micro intégré !).

De la lumière, mais pas trop

La lumière naturelle aussi est importante. Dans la mesure du possible, placez votre bureau dans un lieu clair, où pénètre la lumière du jour. Rester chez soi toute la journée est très vite insupportable si on ne voit pas du tout le soleil. Un poste bien éclairé aide à combattre les attaques de somnolence, et évite de se fatiguer les yeux, qui sont extrêmement sollicités par les écrans.

Toutefois, évitez de positionner votre bureau directement face une fenêtre – cela peut sembler une bonne idée, mais vous risquez de vous retrouver ébloui et avec le contre-jour, et la lecture à l’écran n’en sera que plus fatigante.

Si vous vivez en famille, évitez aussi tant que possible les lieux bruyants ou de passage, particulièrement proches des portes ou dans les couloirs, et installez-vous dans un endroit aussi tranquille que possible. Il sera plus facile de rester concentré si la table fait face au mur plutôt qu’à l’écran de la TV, par exemple.

Enfin, ouvrez les fenêtres pour aérer souvent : un espace bien aéré favorise les fonctions cognitives.

Travaillez bien !